... inscrivez vous dès à présent et participez aux activités 

GRANDE CARAVANE PANAFRICAINE POUR

LES ETATS-UNIS D’AFRIQUE
Afrique unie,une idée,un rêve,une réalité...

menu
          Accueil          
semaine de l'Afrique
Document conceptuel
de la caravane
quelques grandes date
BULLETIN DE VOTE
                                            Grande Caravane Panafricaine pour

                                               Les Etats-Unis d’Afrique:

 

          Document Conceptuel


 

 

                                           Yaoundé, Cameroun  

                                                 Janvier 2009.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Organisation de la Société Civile Africaine (OSCA), a pris l’initiative d’organiser, tout au long de l’année 2010, une grande caravane panafricaine pour populariser l’objectif ultime de l’Union Africaine décidé par nos Chefs d’Etat et de Gouvernement dans leur Déclaration d’Accra, à savoir les Etats-Unis d’Afrique.

 

En effet, les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont aussi décidé dans cette Déclaration d’associer les populations africaines du continent et de la Diaspora au processus d’accélération  de l’intégration économique, politique et sociale de l’Afrique. Il se trouve que l’OSCA et ses partenaires étaient déjà très engagés dans ce processus. C’est ainsi que, sous les auspices de l’OSCA, de nombreux segments de la société civile africaine avaient, de 1999 à 2005, élaboré un document aujourd’hui intitulé Troisième Mouture du Projet de Constitution de l’Afrique-Unie (Etats-Unis d’Afrique). Des exemplaires de ce document ont été distribués à toutes les Délégations Ministérielles présentes au 9e Sommet de l’UA à Accra. Ce document et les productions de l’UA en la matière, seront des instruments de popularisation du concept des Etats-Unis d’Afrique tout au long de la grande caravane.

 

Le document conceptuel du projet est conçu pour les Organisations de la Société Civile (OSC) de l’ensemble des pays africains et de la Diaspora, qui seront engagées dans la préparation et la tenue de la Grande Caravane Panafricaine pour les Etats-Unis d’Afrique. Le programme envisagé comprend trois parties : la première présente des généralités ; la seconde présente les activités préparatoires de 2009 ; la troisième esquisse les activités effectives de la caravane en 2010.

 

1      LES GENERALITES

 

Du 1er janvier au 30 décembre 2010, des milliers de représentants d’Organisations de la Société Civile africaine et leurs partenaires se mobiliseront en séries de grands déplacements collectifs, allant de leurs villages vers leurs chefs-lieux locaux respectifs, puis, en délégations, vers leurs capitales provinciales et vers leurs capitales nationales respectivement. Ce seront les caravanes nationales pour les Etats-Unis d’Afrique. En fait, ce seront les plaidoyers nationaux pour un processus populaire d’intégration sous-régionale, régionale et continentale, permettant l’avènement d’une Afrique unie, paisible et prospère.

 

 Des délégations de caravanes nationales convergeront ensuite vers les sièges respectifs des Communautés Economiques Régionales (CER) de l’Union Africaine (UA). Enfin, des délégations de caravanes régionales et de la Diaspora convergeront à la fin du mois de décembre vers Addis Abeba en Ethiopie, pour y clôturer, du 27 au 30 décembre, la caravane en déposant à l’UA un Mémorandum du peuple africain. Ce dernier sollicitera de nos Chefs d’Etat et de Gouvernement l’organisation dans les meilleurs délais d’un référendum panafricain pour la création des Etats-Unis d’Afrique. Le mémorandum sera accompagné d’un Livre Blanc contenant les grands travaux de fondation des Etats-Unis d’Afrique à réaliser entre 2010 et 2020.

 

Au cours de ces différents déplacements collectifs, plusieurs activités sportives, culturelles, publicitaires et sociales, ainsi que des conférences-débats seront organisées pour animer les caravanes. En même temps, le pré référendum panafricain sur le Projet de Constitution de l’Afrique-Unie (Etats-Unis d’Afrique) se poursuivra tout au long des étapes de la caravane dans le but d’atteindre l’objectif de plus d’un million de votants ayant acquis le statut de Fondateurs des Etats-Unis d’Afrique. L’atteinte de cet objectif fera de ce Projet de Constitution une véritable expression de la volonté du peuple africain pour la création des Etats-Unis d’Afrique. Ainsi, une communauté significative des fondateurs se sera effectivement constituée, rendant irréversible la marche collective vers les Etats-Unis d’Afrique.

 

En effet, l’année 2010 sera célébrée à travers le continent africain comme le 50e anniversaire des indépendances politiques acquises en 1960.  Malheureusement, à cause des divisions dont souffre l’Afrique, ces 50 années n’ont pas été celles d’une prospérité avérée, mais plutôt celle d’une misère multiforme et d’une régression déplorable. L’Africain moyen d’aujourd’hui est plus pauvre que l’Africain de 1960.

 

Un certain nombre d’activités générales seront conduites tant pendant la préparation que pendant les mobilisations lors de la caravane. Il s’agit par exemple des coordinations aux niveaux local, provincial, national, sous-régional, régional, diasporal, et continental. Mais tout cela doit suivre des objectifs bien précis et se conformer à des principes clairs.

 

2.    Les Objectifs et Principes de la Grande Caravane

La préparation et les déroulements effectifs de la grande caravane seront guidés par les objectifs et les principes ci-dessous énoncés.

 

2.1. Les Objectifs

La caravane panafricaine pour les Etats-Unis d’Afrique a pour objectif général, à la suite de la Déclaration d’Accra, de poursuivre en l’accélérant le processus de pré référendum panafricain sur le Projet de Constitution de l’Afrique Unie (Etats-Unis d’Afrique), en vue d’atteindre un seuil d’irréversibilité avec plus d’un million de Fondateurs. Cet objectif sera poursuivi à travers les objectifs spécifiques suivants :

 

1)    Etablir un plan d’action continentale détaillé, en vue d’assurer une bonne préparation et surtout le succès de l’opération ;

2)    Mener au cours de l’année 2009 des activités préparatoires sur le continent et dans la Diaspora ;

3)    Solliciter avec succès l’appui de l’UA et des partenaires gouvernementaux et privés ;

4)    Etablir des coordinations nationales en accréditant des OSC capables d’organiser efficacement les caravanes nationales ;

5)    Etablir les coordinations régionales et diasporales efficaces;

6)    Coordonner efficacement la collecte des desiderata du peuple africain pour la décennie 2010-2020, à tous les niveaux, dans tous les pays et dans la Diaspora, en vue de publier le livre blanc qui sera remis à l’Union Africaine au terme de la caravane, en même temps que le mémorandum sur l’organisation du référendum panafricain pour les Etats-Unis d’Afrique.

7)    Engager, en tant que de besoin, toute autre activité susceptible d’assurer la bonne progression et surtout le succès de la caravane.

 

2.2.        Les Principes

La grande caravane panafricaine pour les Etats-Unis d’Afrique est régie par les principes suivants :

1)  Cette caravane est une initiative de la société civile africaine qui en assure la responsabilité, sous les auspices de la Plate Forme OSCA;

2)  A tout seigneur, tout honneur : l’officialisation du projet des Etats-Unis d’Afrique est l’œuvre de nos Chefs d’Etat et de Gouvernement. En conséquence, au tant que possible, chaque caravane nationale devra être placée, le cas échéant, sous le très haut patronage du Chef de l’Etat ou du Gouvernement du pays concerné.

3)  La société civile africaine conduit la caravane en partenariat avec des institutions étatiques, le Secteur Privé, des organismes internationaux, des OSC d’autres continents, des partis politiques, des éminentes personnalités individuelles, etc. ;

4)  Toutes les OSC africaines participantes doivent s’inscrire ;

5)  Seules les OSC africaines légalisées peuvent s’inscrire. Mais les réseaux et plates formes d’OSC qui n’ont pas besoin de légalisation doivent présenter l’évidence qu’ils sont constitués d’OSC légalisées ;

6)  Les personnes qui voudraient participer à titre individuel doivent se choisir une OSC africaine sous la bannière occasionnelle de laquelle elles peuvent participer ;

7)  La coordination générale de la caravane est assurée par l’Organisation de la Société Civile Africaine (OSCA) ;

8)  Les coordinations nationales peuvent soit s’auto constituer dans un premier temps et se faire entériner par l’OSCA dans un second temps, soit être directement accréditées par l’OSCA sur la base des liens existant antérieurement. Il en est de même pour les coordinations sous-régionales, régionales et diasporales.

9)  Les coordinations locales et provinciales s’organisent sous la supervision des coordinations nationales respectives ;

10)  La politique générale du financement de cette caravane est celle de l’autofinancement et des partenariats gagnant gagnant.

 

3. Activités Préparatoires en 2009

L’année 2009 est l’année préparatoire de la grande caravane. Les activités suivantes seront menées :

1)  Les inscriptions des OSC africaines : les fiches d’inscription seront disponibles sur le site Internet de la caravane ;

2)  La mise en place des différentes coordinations ;

3)  La promotion des votes des Fondateurs/Fondatrices ;

4)  La conclusion des différents partenariats gagnant gagnant;

5)  La sensibilisation et la médiatisation à tous les niveaux. Toutes les occasions de rencontres, de manifestations de réjouissances, de conférences locales, nationales ou internationales seront mises à contribution aux fins de sensibilisation ;

6)  L’organisation des pré-caravanes, partout où c’est possible, en vue de bien préparer les activités effectives de la caravane proprement dite.

 

4. Activités Effectives de la Grande Caravane

   en 2010

La grande caravane démarrera le 1er janvier 2010 par le Cameroun qui a accédé à l’indépendance le 1er janvier 1960. Elle se terminera à Addis Abeba du 27 au 30 décembre 2010 par le dépôt à l’Union Africaine du mémorandum du peuple africain sur l’organisation du référendum panafricain pour la création des Etats-Unis d’Afrique. Ce mémorandum sera accompagné du livre blanc contenant les réalisations concrètes, sous forme de grands travaux, que les peuples africains de tous les pays et de la diaspora attendent de l’Union Africaine (et éventuellement des Etats-Unis d’Afrique) au cours de la décennie 2010-2020. Le contenu de ce livre blanc aura été collecté à partir des villages et quartiers urbains africains jusqu’au niveau continental et diasporal, par les différentes coordinations. Il tiendra également compte des grands chantiers déjà engagés par l’UA dans le cadre du NEPAD et/ou de la lutte contre la crise financière internationale.

 

La durée maximale de la caravane dans un pays donné est d’environ un mois. Il s’agira généralement, le cas échéant, du mois correspondant à celui de l’accession du pays concerné à l’indépendance. Mais chaque coordination nationale peut ajuster cette orientation générale à ses conditions nationales. La caravane est menée par étapes de la manière suivante :

 

Une première étape conduira les participants de leurs domiciles vers la place du village ou la place publique du quartier urbain sous la supervision d’une OSC ou OCB (Organisation Communautaire de Base) accréditée à cet effet. A cette occasion, au moins cinq activités peuvent s’effectuer :

 

a) Une ou plusieurs discours/conférences expliquant le bien-fondé de la caravane ;

     b) la promotion des votes des Fondateurs ;

c) la collecte des desiderata des participants pour  la décennie 2010-2020 au niveau dudit village ou quartier urbain ;

 

d) la désignation des porteurs des desiderata et  des noms des Fondateurs qui participeront obligatoirement à la deuxième étape;

e) le déroulement des manifestations des réjouissances populaires sous forme des chants, danses, activités sportives (avec le football comme activité pivot).

 

La deuxième étape conduira les participants délégués et volontaires vers le chef-lieu local immédiatement au-dessus des villages et des quartiers urbains (par exemple les Communes). Ici le même scénario de la première étape se répètera, notamment la conduite des cinq principales activités d’étapes, avec les ajustement appropriés.

 

Une troisième étape locale sera peut-être nécessaire avant l’étape provinciale suivant la structuration administrative du pays. A partir de ce niveau, il est envisageable qu’une étape dure plus d’un jour. Tout dépendra de l’engouement populaire et du bon jugement des coordinateurs. On sera ici certainement dans un centre urbain ou semi urbain. Alors, une marche à travers la ville suivant un itinéraire arrêté sera nécessaire. Ce sera une marche de réjouissance populaire, officiellement autorisée et, au besoin, encadrée par les forces de l’ordre et accompagnée par des fanfares et autres instruments de musique.

 

L’étape provinciale durera nécessairement quelques jours. Le scénario sera à peu près le même que celui de l’étape précédente. Mais ici, une particularité spécifique aux jeunes devra être encouragée, notamment une marche de plusieurs kilomètres les conduisant de leurs localités respectives vers la place publique provinciale. Un semi marathon pourra aussi être organisé si les conditions matérielles le permettent. Un petit tournoi de football est également recommandé.

 

Quant à l’étape nationale, elle durera en moyenne une semaine. Elle offrira aux jeunes les opportunités de dépenser leurs énergies physiques pour l’avènement rapide des Etats-Unis d’Afrique. Ainsi certains pourront marcher un à deux jours de leurs localités respectives vers la capitale, en s’arrêtant dans différents villages sur leur route. Un marathon ou semi marathon sera très conseillé. Un grand tournoi de football sera de mise. Tout dépendra de la mobilisation nationale et du bon jugement des coordinateurs nationaux.

 

Les étapes sous-régionales et régionales : les étapes sous-régionales seront des exceptions plutôt que la règle. On peut penser à une étape sous-régionale pour l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et une autre pour la Communauté Economique et Monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC). Mais, à y regarder de près, il semble plus économique d’organiser simplement cinq étapes pour les cinq régions établies du continent, notamment l’Afrique Australe, Centrale, Orientale, Occidentale et l’Afrique du Nord. A cet effet, on se référera aux Communautés Economiques Régionales (CER) respectives. Ces étapes seront capitales pour l’élaboration des synthèses régionales des différents desiderata/ grands travaux nationaux en vue de la réalisation d’un libre blanc cohérent avant l’étape continental finale.

 

En ce qui concerne les étapes diasporales, elles seront traitées avec des ajustements appropriés pour tenir compte de leurs diversités. En effet, les Africains de la Diaspora  sont dispersés dans plusieurs pays européens, américains et asiatiques. Dans certains pays il faudra envisager des étapes locales avant l’étape nationale, alors que dans d’autres pays une seule étape nationale suffira.

 

Par ailleurs, il faudra tenir dûment compte des membres de la Diaspora africaine qui ne sont pas des citoyens du continent. L’Union Africaine les reconnaît comme tels et ils sont représentés au Conseil Economique, Social et Culturel (ECOSOCC) qui est un organe consultatif de l’Union. Ils ont le statut de membres associés du continent et, à ce titre et sous certaines conditions, notamment que chacun(e) en fasse une demande motivée, ils peuvent être des Fondateurs Associés des Etats-Unis d’Afrique. En conséquence, sur demande motivée de leur part, ils pourront participer à la grande caravane.

 

L’ultime étape continentale d’Addis Abeba aura lieu du 27 au 30 décembre 2009. Ce sera la grande fête pour l’avènement rapide des Etats-Unis d’Afrique. En plus des activités déjà réalisées à répétitions pendant les autres étapes (conférences-débats, marathon, tournoi de football, manifestations culturelles, etc.), trois activités toutes particulières auront lieu à Addis Abeba, à savoir : a) les visites des rues nationales. Addis Abeba est la seule ville africaine où chaque pays du continent  a une rue qui porte son nom. Les participants ressortissants de chaque pays visiteront la rue de leur pays ; b) la publication des noms des premiers Fondateurs des Etats-Unis d’Afrique. La forme exacte de cette publication reste à déterminer. Mais on espère qu’il s’agira de plus d’un million de noms.  C) Le dépôt solennel du mémorandum sur l’organisation du référendum panafricain pour la création des Etats-Unis d’Afrique, en même temps que le livre blanc sur les desiderata du peuple africain pour la décennie 2010-2020.

 

5. Considérations diverses

 

La réalisation de cette grande caravane fera appel à une multitude d’activités croisées pendant deux années pleines, notamment 2009 et 2010. Un chronogramme des activités sera disponible au cours du premier trimestre de 2009. Ainsi, par exemple, il sera nécessaire que toutes les coordinations nationales soient en place avant la fin du mois de juin 2009 pour assurer de bonnes préparations nationales.

 

En matière d’autofinancement, il sera indispensable pour les OSC participantes de s’inscrire assez tôt en 2009 pour pouvoir soit inscrire leur participation dans leurs budgets respectifs pour l’exercice 2010, soit engager à temps leurs recherches de financement ponctuel pour la caravane. Les OSC qui se seront inscrites assez tôt auront aussi plus de chances d’être retenues comme facilitatrices des votes des Fondateurs. Ce qui leur permettra de bénéficier des 20% des frais de chaque carte de Fondateur qu’elles auront suscitée et effectivement remise à son propriétaire. Le coût d’une carte de Fondateur est de deux dollars US ou mille francs CFA.

 

La publicité sur les différents supports matériels de sensibilisation et de médiatisation de la caravane est retenue comme une importante source d’autofinancement de cet évènement. De contrats de partenariat de publicité seront donc négociés et conclus tout au long de l’exercice 2009, à tous les niveaux, pour l’exercice 2010.

 

Une série de supports variés sera conçue et fabriquée : des tee-shirts, des fanions, des posters, des auto collants, des chasubles, etc. Chaque support réservera des espaces appropriés pour la publicité des partenaires de la caravane, y compris les OSC participantes.

 

Une édition spéciale du Projet de Constitution de l’Afrique-Unie (Etats-Unis d’Afrique) sera publiée à l’occasion de la caravane. Des espaces publicitaires y seront spécialement aménagés pour les plus grands sponsors de la caravane.

 

Il convient de souligner que le présent document conceptuel est susceptible de subir de légères modifications ultérieures pour tenir compte des suggestions pertinentes des partenaires de la grande caravane.

 

 



            site web : http://www.foscam.org

contacts, téléphone :
prof Tadadjeu Maurice: (237) 22 31 91 43
SOULEY : (237) 74 50 22 63


© 2009 MACSINPRO